Accueil écrits de C. T. Russell études dans les écritures Redressement nécessaire


Les enseignements bibliques
et le nom du Pasteur RUSSELL à l'honneur

E. B. n° spécial 92 - 93 (mars - avril 1972)


Sommaire

Le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque — Le [soi-disant] "fondateur" des "Témoins de Jéhovah" a salué le sionisme, déclaré que HERZL fut envoyé par Dieu, et prédit la renaissance d'Israël — Les événements justifient le pasteur RUSSELL — La fin du "Divin Plan" de Charles T. RUSSELL — Concernant le "fondateur" (?) des "Témoins de Jéhovah" — La Grande Pyramide — Israël, centre de l'attention du monde. Pourquoi ? — Israël et le sionisme.
 

Le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque [MMIL] est un mouvement religieux interconfessionnel [non pas œcuménique], libre de toute secte [une association libre, sans but lucratif], dans lequel des chrétiens, spécialement des laïques [qui n'appartiennent à — et ne reconnaissent — aucun clergé] venus de divers horizons, coopèrent volontairement dans son œuvre de distribution de bibles, de guides pour l'étude de la Bible et des enseignements bibliques (en particulier ceux qui appartiennent à notre temps), et dans son œuvre d'encouragement au développement de la ressemblance à Dieu, par le moyen du saint Esprit et de la Vérité de la Parole de Dieu, la Bible, qui, seule, peut sanctifier en Lui (Jean 8: 32 ; 17: 17 ; Lévitique 20: 7, 8).

Le MMIL est soutenu par des contributions volontaires [non sollicitées]. Il a un auxiliaire, la Commission d'Israël, qui travaille à des publications et à d'autres travaux pour les Juifs.

Parmi les guides pour l'étude de la Bible que le MMIL recommande et met en circulation sont les écrits de la Vérité et les ouvrages de divers chrétiens et de savants hébreux capables, quelle que soit leur dénomination. Ceux-ci comprennent divers réformateurs, traducteurs, chronologistes, etc., tels que Marsille, John Wessel, Luther, Zwingle, Hubmaier, Cranmer, Wesley, Browne, Fox, T. Campbell, Miller, Charles T. Russell, Paul S. L. Johnson, Isaac Leeser, Franz Delitszch, James Strong, Robert Young, Benjamin Wilson, J. B. Rotherham, Constantin Tischendorf, Ivan Panin, John Edgar, Morton Edgar, etc.

Et parce que le MMIL recommande et distribue seulement les Études dans les Écritures (en 6 volumes) du pasteur RUSSELL, on le confond souvent avec les "Témoins de Jéhovah", groupe sectaire qui a adopté pour la première fois ce nom en 1931 — 15 ans après la mort du pasteur RUSSELL — à l'instigation de son conducteur, l'homme de loi Joseph F. Rutherford qui, par des ruses légales, après la mort du pasteur RUSSELL, prit possession de sa société [laquelle n'était à l'époque qu'un instrument pour la diffusion de bibles, de traités bibliques, etc.], de sa revue The Watch Tower (changée plus tard en The Watchtower), de son œuvre en général et, graduellement, les changea et les pervertit grandement dans leurs idéaux, croyances, enseignements, esprit, méthodes et travaux [dans l'esprit de ce qui est écrit en Daniel 7: 25].

Strictement parlant, le pasteur RUSSELL ne fut pas le fondateur de la section des "Témoins de Jéhovah", comme ils le prétendent faussement ; pas plus qu'il n'enseigna l'une quelconque des nombreuses fausses doctrines qu'ils ont inventées depuis sa mort. Le MMIL a publié un livre de 750 pages, Merariism (en anglais), révélant et réfutant nombre de leurs erreurs (voyez également notre brochure "Examen des enseignements des Témoins de Jéhovah à la lumière des Écritures").

De plus en plus, la presse publique et des chrétiens en arrivent à discerner la très grande différence qu'il y a entre les enseignements présentés par le pasteur RUSSELL et ceux des "Témoins de Jéhovah". Tout en s'opposant au sectarisme extrême et aux nombreuses erreurs des "Témoins de Jéhovah", ils acclament le pasteur RUSSELL comme étant un érudit capable en matière biblique, un exégète sérieux et un vrai prophète — quelqu'un qui, s'appuyant sur les Écritures, a prédit correctement l'éclatement de la Guerre mondiale en 1914, et beaucoup d'événements qui, depuis ce temps-là, se sont passés et se passent au milieu de nous.


Plusieurs articles ont été publiés récemment [N° paru en mars 1972] dans les journaux, ici [aux É.-U.] et à l'étranger, y compris Israël, qui recommandent hautement le pasteur RUSSELL, et ses enseignements et son œuvre à l'égard des Juifs. Remarquez, par exemple, l'article suivant [numéro de mars 1971 du United lsrael Bulletin, 507, 5e Avenue, New York (N.Y.)] :


LE [soi-disant] "FONDATEUR" DES "TÉMOINS DE JÉHOVAH",
QUI SONT ANTISIONISTES, A SALUÉ LE SIONISME
COMME ÉTANT PROPHÉTISÉ DANS LA BIBLE.
IL A DÉCLARÉ QUE HERZL FUT ENVOYÉ PAR DIEU
ET A PRÉDIT LA RENAISSANCE D'ISRAËL COMME ÉTANT PROPHÉTIQUE.

"Le mouvement mondial connu sous le nom de "La Tour de Garde" ou "les Témoins de Jéhovah", qui est antisioniste et qui, par moments, apparaît quelque peu antisémite, a trahi le fondateur même de l'organisation devenue [après sa mort — Trad.] rapidement anti-catholique, anti­Nations-Unies, anti-nations, le renommé pasteur RUSSELL qui, lui, a salué le sionisme comme étant prophétique et a proclamé que Théodore Herzl fut l'homme "suscité par la Providence comme conducteur du peuple juif."

Le 20 septembre 1910, un Comité juif de réunion publique, composé de conducteurs juifs distingués, invita le pasteur C. T. RUSSELL à s'adresser à l'hippodrome de New York à un auditoire de réunion publique sur le sujet "Le sionisme dans la prophétie". La lettre commençait par la déclaration suivante :

L'intérêt sympathique que vous avez montré pour les Juifs dans les années écoulées n'a pas échappé à notre attention. Vos révélations des atrocités perpétrées contre notre race au nom du christianisme ont ajouté à notre conviction que vous êtes un ami sincère. Votre discours sur "Jérusalem et les espérances juives" a touché une corde sensible dans le cœur de nombre d'entre nous ; cependant nous doutions pour un temps qu'un ministre chrétien quelconque pût réellement s'intéresser à un Juif en tant que Juif et non simplement avec l'espoir d'en faire un prosélyte...

Ce fut un événement unique à l'hippodrome qui était bondé jusqu'aux portes. Le pasteur RUSSELL commença par dire que la prophétie se prouve elle-même à travers le peuple juif, par lequel "la bénédiction s'étendra à chaque nation, peuple, race et langue, en complet accord avec la promesse divine et avec le serment que Dieu fit à Abraham il y a plus de trente siècles."

à cette réunion, le Pasteur C. T. RUSSELL déclara  à son auditoire juif que, dans leurs efforts à rebâtir la Palestine comme Foyer national, Herzl et les Juifs du monde entier étaient en train d'accomplir la prophétie, et que par eux, toute l'humanité serait bénie.

Les  "Témoins de Jéhovah" d'aujourd'hui... ont sur­spiritualisé toutes choses dans la Bible dans le sens que le peuple juif n'est pas [selon eux] le véritable "Israël" et que le Sionisme et l'État d'Israël, de même que les Nations-Unies mondaines et tous les gouvernements, ont une origine satanique. Les "Témoins de Jéhovah" eux-mêmes, selon la Watchtower, sont les réels héritiers des bénédictions attribuées à Israël par tous les prophètes.

Cependant, leur "fondateur" [?] vit la prophétie biblique sous un jour réaliste. "Il y a trente ans (en 1880)", déclara-t-il à l'auditoire de l'Hippodrome, "j'ai essayé de proclamer à Israël la bonne nouvelle que le temps était venu où Dieu se souvenait de Sion. Mais, apparemment, ceci était prématuré... Il y a vingt ans environ (en 1890), la Providence a suscité un grand conducteur, le Docteur Herzl, dont le nom est maintenant un mot familier à votre race. Tandis que votre peuple n'était pas prêt pour quelque message que je pouvais lui donner", continua-t-il, "il fut prêt pour ce que Dieu lui envoyait par l'intermédiaire de Herzl : un message d'espérance, un message d'aspiration nationale qui mit dans le cœur de votre peuple une nouvelle espérance concernant l'avenir des Juifs."

Devant un auditoire captivé, le pasteur RUSSELL poursuivit, disant que "l'effort du Docteur Herzl fut de faire que les fils loyaux d'Israël se relèvent de la poussière et aspirent à être une nation parmi les nations et à se pourvoir d'un foyer pour les persécutés de leur race en Russie et en Europe orientale". "Le Docteur Herzl", fit-il ressortir, "frappa la corde sensible dans le cœur des gens". Ensuite, il prédit que "le Sionisme est sur le point de prendre une nouvelle vigueur ; que ses jours les plus prospères sont encore à venir..., mais que, selon ma compréhension des prophètes hébreux, le temps de la "détresse de Jacob" n'est pas encore terminé. On doit s'attendre à d'autres pogromes en Russie, et à d'autres atrocités ailleurs... Le célèbre érudit en matière biblique déclara alors qu' "il est en vérité triste d'être obligé d'admettre que ces tribulations viendront probablement sur vous de chrétiens déclarés. Combien je ressens de honte pour ceux qui déshonorent ainsi le nom et les enseignements de mon Maître, je ne peux pas trouver de mots pour l'exprimer... Ils sont trompés."

Ayant donné le ton de The Watch Tower dans un discours sioniste enthousiaste fait aux Juifs, le pasteur RUSSELL ne se rendit pas compte à ce moment-là que ses successeurs dans la génération suivante et à ce jour, violeraient ses enseignements et déshonoreraient ainsi son nom, et seraient ainsi parmi ces "trompés"."

Ainsi se termine l'article écrit par le Rédacteur en chef du United Israel Bulletin. (Incidemment, le Rédacteur de The Bible Standardl'Étendard de la Bible — alors qu'il était un jeune homme de 24 ans accompagné de son père, entendit le pasteur RUSSELL faire ce discours remarquable à l'Hippodrome à un auditoire de plus de 4000 Juifs).


Le United lsrael Bulletin, dans le même numéro de mars 1971, a publié la lettre suivante, et un extrait des Études dans les Écritures, Vol. III, pp. 243, 244, etc. [en anglais], du pasteur RUSSELL [en français, pp. 263, 264, etc. (éd. fr. 1954) — Rédacteur].

"Cher Monsieur Horowitz : J'ai lu l'article concernant le pasteur RUSSELL dans le numéro du 15 janvier 1971 de B'nai B'rith Messenger. Merci beaucoup de l'avoir écrit. J'ai également remercié B'nai B'rith. J'ai envoyé plusieurs exemplaires à différents amis. Je suis contente en particulier parce que les gens confondent souvent des choses qui ne sont pas les mêmes. Ils confondent le Catholicisme avec le vrai christianisme — combien cela est loin d'être vrai — etc...

"Peut-être certains confondent-ils les enseignements du pasteur RUSSELL avec ceux des adhérents de la Watchtower [Tour de Garde] d'aujourd'hui. Ceci également est loin d'être vrai. Lorsque, en 1916, après la mort du pasteur RUSSELL, J. F. Rutherford prit la direction, il se mit à changer les choses pour convenir à ses idées et il agit également contre le testament du pasteur RUSSELL. à présent, il conserve certaines choses vraies [très peu], mais il y a tant de changements importants que c'est loin d'être ce que c'était au temps du pasteur RUSSELL — il y a également un changement d'esprit — le pasteur RUSSELL avait un esprit d'amour — un équilibre merveilleux de l'esprit et du cœur — il n'était pas sectaire ni orgueilleux. Il aimait le peuple juif et tous les humains.

"J'ai relevé quelque chose de son troisième volume : « Que ton règne vienne » que je vous envoie. C'est une copie. J'ai envoyé l'original au Premier Ministre Golda Meir, également avec une copie de votre article. Je ne sais pas si elle aura le temps de le lire, mais peut-être le pourra-t-elle, ou peut-être quelqu'un dans son bureau pourra le faire...

"Même si au Moyen-Orient il y a une autre guerre, je crois qu'Israël en sortira finalement vainqueur. Merci encore, pour avoir imprimé l'article." Sincèrement, L. S.
 

"LE RÉTABLISSEMENT D'ISRAËL" (VOL. III) DU PASTEUR RUSSELL

"En ce jour-là, je relèverai le tabernacle de David qui est tombé, je fermerai ses brèches, je relèverai ses ruines et je le bâtirai comme aux jours d'autrefois... Je rétablirai les captifs de mon peuple d'Israël, ils bâtiront les villes dévastées et y habiteront ; ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils feront des jardins et en mangeront le fruit. Je les planterai sur leur terre, et ils ne seront plus arrachés de dessus leur terre que je leur ai donnée, dit l'Éternel ton Dieu" (Amos 9:11, 14, 15).

"Parmi les reliques que l'Antiquité nous a léguées, aucune autre que le peuple juif ne présente un objet d'aussi grand intérêt. Les savants spécialisés dans les recherches de l'Antiquité ont inlassablement interrogé chaque objet inanimé afin de découvrir un indice d'information historique ou scientifique... Mais le peuple juif est la plus intéressante relique et la seule dont l'histoire puisse être le plus fidèlement déchiffrée et comprise.

"Il [le peuple juif] est un monument antique dont la valeur est incomparable et sur lequel nous pouvons lire, en caractères très lisibles, l'origine, le développement et la destinée finale de toute la race humaine, un témoignage vivant et intelligent de l'accomplissement graduel d'un plan merveilleux relatif aux affaires de l'humanité, en exacte conformité avec les prédictions de ses prophètes et de ses voyants divinement inspirés.

"Comme peuple, il reste marqué et séparé par les événements de son histoire nationale, sa foi religieuse commune, aussi bien que par chaque élément de son caractère national, sa mentalité et ses coutumes.

"Comme peuple, il eut certainement beaucoup d'avantages de toutes manières. Les oracles de Dieu développèrent chez lui des poètes, des juristes, des hommes d'État et des philosophes, et l'amenèrent graduellement de la condition de peuple esclave à celle (comme au temps de sa plus grande joie sous le règne de Salomon) d'un peuple distingué et honoré parmi les nations, suscitant l'étonnement et l'admiration du monde.

"Le "rassemblement" d'Israël et son "rétablissement" dans le pays de la promesse marquent une autre étape dans le grand plan divin... "le rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé par la bouche de tous ses saints prophètes depuis le commencement du monde" — "aux Juifs premièrement" — mais en fin de compte "à toutes les familles de la terre", et qui est sur le point de commencer.

"Le Grand Jubilé de la terre (de 1000 ans) est sur le point d'être introduit, et dans l'ordre divin, il commence par les Juifs. Il y aura un "rétablissement de toutes choses" — non seulement pour les vivants — mais aussi pour les morts, selon la promesse ; non seulement pour Israël, mais également pour toute l'humanité, dont Israël était un type et qui doit être les prémices de cette œuvre de rétablissement. Ces débuts de faveur à Israël ne sont que des gouttes avant une averse puissante qui rafraîchira non seulement Israël mais aussi toute l'humanité. Et bien que la bataille fera encore rage contre Israël, et que pour un temps elle le mettra dans une tribulation et une détresse plus grandes encore, Dieu, au milieu de tout cela, sera avec lui, et au temps convenable, l'aidera et l'élèvera". (Tiré de l'ouvrage "Que ton règne vienne", par le pasteur Charles T. RUSSELL).


Le United lsrael Bulletin de juillet contenait l'article suivant, avec de nombreuses lettres que nous reproduisons ici — Le Rédacteur.
 

L'ARTICLE DU PASTEUR C. T. RUSSELL SOULÈVE L'INTÉRÊT NATIONAL ;
DES ÉRUDITS CÉLÈBRES EN MATIÈRE BIBLIQUE RÉAGISSENT FAVORABLEMENT ;
LES ÉVÉNEMENTS JUSTIFIENT LE FONDATEUR.

L'article du United lsrael Bulletin de mars 1971, "Le [soi-disant] fondateur des 'Témoins de Jéhovah' antisionistes a salué, lui, le sionisme comme étant prophétisé dans la Bible — il a déclaré que Herzl fut envoyé par Dieu", a créé un intérêt national, et ceci au point que l'édition fut épuisée en très peu de temps.

Un grand nombre de lettres provenant de savants en matière biblique et de conducteurs de groupes d'étudiants de nombreuses parties du pays furent reçues au bureau du Bulletin — et des lettres affluent toujours — toutes rendant un grand hommage à cette publication et à la presse de l'Union mondiale pour avoir attiré l'attention du monde sur cette âme remarquable, bien-aimée et juste, Charles Taze RUSSELL, et ses prophéties concernant le peuple d'Israël.

Parmi ces communications, il y en a une très typique provenant de David Stephen Doran. écrivant au nom des étudiants de la Bible de la Nouvelle Albanie (Indiana), Monsieur Doran déclarait que « le numéro de mars du United lsrael Bulletin fut une cause de joie spéciale pour nous. Notre assemblée suit de très près les enseignements prophétiques et doctrinaux des écritures tels que les a enseignés le pasteur C. T. RUSSELL. Ce fut donc très agréable de voir sa position, touchant le rétablissement d'Israël, exposée à nouveau d'une manière si claire en opposition aux enseignements de certains qui prétendent être ses descendants spirituels mais dont les doctrines annulent cette prétention.

"Toute religion, tout gouvernement ou toute organisation", continuait Monsieur Doran, "qui n'a pas de place pour les Juifs, témoigne par là de sa propre fausseté. Les événements eux-mêmes prouveront que ceci est vrai" (voir Genèse 12: 3).

Plus loin, le remarquable étudiant de la Bible déclarait encore : "Nous, et de nombreuses autres assemblées des Étudiants de la Bible dans le monde entier, nous nous réjouissons avec vous et avec tout Israël en voyant la Main de Dieu diriger les affaires du peuple Juif en préparation à l'établissement du Royaume de Dieu sur la terre par une nouvelle capitale du monde à Jérusalem..."


Une autre communication vitale vint du Professeur Rod. T. Hugelman, de Fargo (Dakota du Nord) :

J'ai reçu le numéro de mars 1971 de United lsrael Bulletin, qui s'est prouvé vraiment une bénédiction venant de Dieu. Il y en a beaucoup parmi nous qui se réjouissent toujours dans les vérités avancées quelque 90 ans auparavant par le pasteur Charles T. RUSSELL. Nous suivons toujours ses préceptes avec confiance à cause de leur belle harmonie avec les Saintes Écritures.

La bonne renommée du pasteur RUSSELL était grandement connue de son temps et les "Témoins de Jéhovah" l'ont donc revendiqué comme leur fondateur — ce qui est faux. Comme fondateur de The Watch Tower Bible and Tract Society (un service de publication), sa mort en 1916 devint l'occasion favorable pour le juge Rutherford de s'emparer rapidement de la direction de la Société en quelques semaines et de l'employer à former la secte connue de nos jours sous le nom de "Témoins de Jéhovah".

Comme vous l'avez montré sifidèlement, les vues courantes des "Témoins de Jéhovah" sont très, très différentes, à la fois dans les faits et dans l'esprit, de celui qu'ils prétendent être leur "fondateur". L'histoire des "Témoins de Jéhovah" telle qu'elle est rapportée par Timothy White, lui-même un "Témoin de Jéhovah", informe complètement sur ces sujets comme le révèle l'extrait suivant :
 

LA FIN DU "DIVIN PLAN" DE CHARLES T. RUSSELL

Nous avons déjà vu plusieurs exemples des changements doctrinaux de Rutherford apportés aux enseignements de RUSSELL. Ils suivent un ordre : d'abord, les vues de RUSSELL sur le texte en considération, avec les raisons qu'il en donne, sont, ou mises de côté, [étant] rapidement passées, ou tordues, souvent dans des termes calculés pour tourner le lecteur contre lui. Ensuite est présentée l'interprétation que Rutherford lui substitue avec de nombreuses déclarations disant que l'Éternel guide son organisation, en pourvoyant à une "vérité nouvelle".

Ce modèle, que nous avons établi pour les enseignements relativement mineurs sur le type d'Élie et d'Elisée, fut également suivi lorsque Rutherford abandonna plus tard des enseignements de RUSSELL qui étaient grandement importants dans sa conception générale du plan divin.

Bien que je n'aie cité que quelques exemples des changements apportés par Rutherford, ces changements sont typiques. En fait, un examen de The Watch Tower pendant l'année de 1920 convaincra n'importe quel esprit logique que, dans aucun cas, Rutherford n'a montré, d'une manière honnête, des fautes dans les enseignements de RUSSELL. Habituellement, il déclarait simplement son changement sans reconnaître du tout qu'il contredisait une vue établie depuis longtemps et souvent bien raisonnée. Là où il mentionnait une vue qu'il disait être celle de RUSSELL, c'était, soit en la déformant complètement, soit en la simplifiant exagérément ; et à certains moments, il s'agissait d'une vue que RUSSELL n'avait jamais eue, et même qu'il avait formellement rejetée. Ceci ne veut pas dire que le Juge avait toujours tort, mais que, là où il avait raison, c'était simplement par accident.

Ces changements eurent l'effet de tailler en pièces toutes les idées de RUSSELL, jusqu'à ce qu'il ne restât aucune ressemblance au "Divin Plan". Alors que Rutherford ne cessa pas d'enseigner les doctrines négatives, c'est-à-dire que le feu de l'enfer, la trinité, l'immortalité de l'âme, l'évolution, etc., étaient fausses, par contre, il altéra chaque doctrine positive importante des enseignements de RUSSELL au-delà de toute imagination."

............................................................

Ce fut une expérience pénible pour nous durant toutes ces années où, telle une voix dans le désert, sans être entendus, nous proclamions ces faits maintes et maintes fois, tandis que ceux qui calomniaient son nom étaient entendus et reçus comme ses  "disciples". Combien il est approprié que la communauté juive qui a écouté le pasteur RUSSELL si attentivement en 1910, devienne si utile maintenant en défendant sa bonne renommée. En faisant cela, vous avez aussi aidé à lever la souillure d'erreurs apportée à la bonne renommée de Dieu dont le caractère est révélé dans Son Plan divin pour tous les humains grâce à Sa promesse immuable faite à Abraham en Genèse 22: 15 à 18. C'est l'homme qui en est arrivé à épeler la justice de Dieu "juste nous" (en anglais, "just-us"). Cela doit être corrigé à chaque occasion favorable.

Que Dieu vous bénisse et augmente les sons argentins de la Vérité.


D'AUTRES COMMUNICATIONS à PROPOS DU PASTEUR RUSSELL
"Les Témoins de Jéhovah ont abandonné les enseignements de Russell."

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu votre article intitulé "Le fondateur de la Watch Tower a salué le sionisme, mais ceux qui l'ont suivi ne le font pas..."

Malgré le fait que l'organisation connue comme "Témoins de Jéhovah" soit antisioniste, beaucoup d'étudiants de la Bible sincères dans ce pays maintiennent les enseignements de la Bible du renommé pasteur RUSSELL, et se réjouissent (et l'ont toujours fait depuis plus de cinquante ans !) de la "prospérité de Sion", du "rétablissement d'Israël" en voyant les progrès qu'il fait comme nation exactement comme le pasteur RUSSELL le fit, c'est-à-dire comme étant l'accomplissement des prophéties de l'Ancien Testament.

Ces Étudiants de la Bible n'ont aucun rapport avec les "Témoins de Jéhovah", car depuis la mort du pasteur RUSSELL en 1916, cette organisation s'est éloignée presque complètement des écrits et des enseignements de cet érudit en matière biblique. Les "Témoins de Jéhovah" n'ont aucun droit de prétendre que le pasteur RUSSELL est le "fondateur" de leur organisation. L'expression "Témoins de Jéhovah" ne fut jamais employée durant la vie du Pasteur. Leurs enseignements sont si éloignés des siens qu'ils sont difficilement reconnaissables.

Nous avons parfaite connaissance de la remarquable réunion publique à l'Hippodrome en 1910 et nous sommes enchantés de savoir que vous, et probablement beaucoup de vos collègues, reconnaissez les vérités bibliques telles qu'elles furent exposées par le pasteur RUSSELL, en particulier touchant Israël comme nation.

Ses prédictions (bien que non les siennes, mais plutôt les prédictions de vos propres prophètes) se sont révélées vraies : Israël est maintenant une nation ; et bien que la "détresse de Jacob" ne soit pas terminée, cependant, la main de Dieu est au-dessus d'Israël, et finalement le délivrera comme Il le fit dans les temps anciens, grâce à leur grand Messie ! Jérémie 30: 7 ; ézéchiel. 39: 25 à 29... !" V. L.

Nous sommes enchantés d'apprendre l'intérêt renouvelé dans la compréhension, par le pasteur RUSSELL, des écritures prophétiques touchant Israël. Nous nous réjouissons avec vous dans l'encouragement des Écritures, telles que le pasteur RUSSELL les vit. Et nous sommes émus à chaque preuve nouvelle de la faveur de Dieu à Son peuple Israël, comme cela est démontré dans l'établissement et le progrès de la nation. En vérité, la foi dans les perspectives pour Israël telles qu'elles furent vues en 1911, ont été réaffirmées par les événements des soixante dernières années. Nous remercions Dieu pour la faveur de cette compréhension et pour les bénédictions de cette foi. R.A.
 

LES ÉVÉNEMENTS JUSTIFIENT LE PASTEUR RUSSELL

Récemment, ma femme et moi-même, nous tombâmes sur votre article dans le numéro de B'nai B'rith Messenger, du 15 janvier, intitulé "Le fondateur de The Watch Tower a salué le sionisme, mais ceux qui l'ont suivi ne le font pas." Nous avons été surpris (très agréablement !). peut-être parce que nous supposions que seuls les Étudiants de la Bible qui sont toujours d'accord avec les enseignements du pasteur RUSSELL concernant les Juifs et la prophétie, connaîtraient la réunion de l'Hippodrome en 1910. Votre description abrège les années et rend cet événement très actuel !

Nous sommes des Étudiants de la Bible pleinement persuadés, d'après notre étude des Écritures, que ce que nous voyons s'accomplir en Israël est un prélude à l'accomplissement de la promesse de Dieu faite à Abraham. "J'ai juré par moi-même, dit l'Éternel... En ta postérité toutes les nations de la terre seront bénies..." (Genèse 22: 15 à 18).

En vérité, les "Témoins de Jéhovah" ont perdu de vue cette vérité biblique si clairement présentée par le pasteur C. T. RUSSELL, même si dans les années qui ont suivi sa mort, les événements dramatiques qui ont entouré le peuple juif justifient sûrement sa compréhension des prophètes hébreux, à savoir, que Dieu rassemble Son peuple Israël dans la terre qu'Il leur a promise...

Sincèrement vôtres S. et Y. S.


CONCERNANT LE "FONDATEUR" (?) DES TÉMOINS DE JÉHOVAH
Par Théodore A. Smith (Bellingham, Washington)

Le numéro du United lsrael Bulletin de mars 1971 contenait plusieurs articles intéressants concernant feu le pasteur RUSSELL, un croyant ferme dans les prophéties concernant le rétablissement d'Israël dans sa patrie. C'est un vulgaire mensonge de déclarer que le pasteur RUSSELL aurait été le fondateur des "Témoins de Jéhovah", et il ne faut pas s'en étonner, puisque ce sont les "Témoins de Jéhovah" eux-mêmes qui le déclarent ainsi.

Voici les faits exacts : le pasteur RUSSELL fut le fondateur d'une organisation d'affaires connue sous le nom de Watch Tower Bible and Tract Society [La Tour de Garde  Société de Bibles et de Traités]. Le pasteur lui-même mourut le 31 octobre 1916. Peu après cette date, M. Joseph Rutherford devint le Président de l'organisation, et il déclara avoir une grande admiration pour le pasteur RUSSELL et indiqua qu'il continuerait son travail et ses enseignements.

à la grande douleur et au grand chagrin de beaucoup, le nouveau président changea évidemment son idée, car bientôt nombre des enseignements du pasteur RUSSELL furent mis de côté, remplacés par de nouveaux enseignements du Juge Rutherford.

Ce fut un certain nombre d'années après la mort du pasteur [15 ans] que fut adopté le nom "Témoins de Jéhovah". à cause de ceci et de nombreux autres faits en rapport mentionnés ci-dessus, il devrait être évident pour n'importe quel esprit raisonnable qu'il n'est pas correct de dire que le pasteur RUSSELL fut le fondateur des "Témoins de Jéhovah". Le pasteur RUSSELL fut le fondateur de The Watch Tower Bible and Tract Society, mais sûrement pas le fondateur des "Témoins de Jéhovah".

Les Juifs eux-mêmes sont des Témoins de Jéhovah. Au temps convenable, selon la prophétie, Jérusalem sera la capitale du monde, et Abraham, Isaac, Jacob, Moïse et d'autres "Anciens Dignes" seront ressuscités et formeront le noyau du Royaume de Dieu sur la terre. Telle fut la compréhension du pasteur RUSSELL d'après ses études des prophéties, et c'est ainsi qu'il l'enseigna durant son long ministère.


LA GRANDE PYRAMIDE
UNE PRÉDICTION FAITE PAR LE PASTEUR RUSSELL

[Tiré d
e "The Kingdom Digest"]

Le pasteur Charles T. RUSSELL naquit à Allegheny (Pittsburgh), Pennsylvanie, le 16 février 1852, et mourut dans un train de Santa Fe, dans la partie étroite du Texas, le 31 octobre 1916, alors qu'il voyageait de Los Angeles à New York. Il prêcha l'Évangile dans le monde entier, tandis que son livre le plus célèbre, le "Divin Plan des Âges", atteignit un chiffre énorme de plusieurs millions d'exemplaires et fut traduit dans plus de vingt langues.

Dans son ouvrage "Que ton règne vienne", page 376 (p. 415 éd. fr. 1954), le pasteur RUSSELL écrivit les paroles suivantes concernant la Grande Pyramide : "Les pierres mêmes de cette Grande Pyramide du Témoignage crient avec force. Chaque parcelle de cette construction massive proclame éloquemment la sagesse, la puissance et la grâce de notre Dieu. Profondément fixés dans ce solide monument de pierre, à l'abri des orages naturels ou de la main sans pitié du destructeur, les grandes lignes du grand plan de Dieu ont, depuis quatre mille ans, résisté, prêtes à rendre leur témoignage au temps marqué, en confirmation de celui de la sûre Parole prophétique, cachée pendant des siècles et révélée d'une manière analogue. Le témoignage de ce  "Témoin de l'Éternel au pays d'Égypte", comme celui de la Parole écrite, annonce avec une précision solennelle et parfaite l'effondrement final de l'ancien ordre de choses dans la "Fosse" de l'oubli, et l'établissement glorieux du nouvel ordre de choses sous Christ Jésus, la Grande Pierre principale angulaire de l'édifice éternel de Dieu, en conformité avec les glorieux traits de caractère desquels toutes les choses dignes de l'existence éternelle doivent être édifiées sous Lui."

Dans le même ouvrage (p. 330 p. 364 en français), le pasteur RUSSELL résume la révélation entière de la Grande Pyramide en ces termes : "Si le témoignage de l'extérieur de ce grand édifice est ainsi complet et en accord avec la Parole écrite de Dieu, la conformation intérieure en est plus merveilleuse encore. Alors que la structure extérieure illustre les résultats définitifs du Plan de Rédemption de Dieu, la construction intérieure trace et illustre chaque point saillant de ce plan, tel qu'il s'est développé au cours des âges jusqu'à sa consommation glorieuse et complète."

Le pasteur RUSSELL maintint cette opinion jusqu'au jour de sa mort, car dans le même mois où il mourut (en octobre 1916), il écrivit dans sa nouvelle préface de [l'ouvrage] "Que Ton Règne Vienne" : « La Grande Pyramide d'Égypte expliquée dans ce volume n'a rien perdu de son intérêt pour l'auteur... Sa merveilleuse corroboration du Divin Plan des Âges est étonnante pour quiconque la saisit vraiment."

Également dans "Que ton règne vienne", le pasteur RUSSELL, en 1890, fit la déclaration suivante à la page 319 (p. 352 éd. fr.) concernant la Grande Pyramide : "Ce "Témoin" de l'Éternel dans le pays d'Égypte rendra un témoignage tout à l'honneur de Jéhovah [L'éternel], et confirmera en tous points sa Parole écrite. Nous avons ainsi voulu présenter ce "Témoin", parce que l'inspiration de son témoignage sera sans doute aussi contestée que celle des écritures par le prince des ténèbres, le dieu de ce monde, et par ceux qu'il a aveuglés afin qu'ils ne vissent pas la vérité."

Cette prédiction remarquable faite par le pasteur RUSSELL a été accomplie d'une manière frappante dans les publications de la secte qui s'appelle elle-même les "Témoins de Jéhovah", fondée par le Juge Joseph F. Rutherford, ainsi que le montre l'extrait suivant de leurs écrits :  "Il est certain que la Pyramide de Gizeh ne fut pas construite pas Jéhovah Dieu ; ni qu'elle fut construite sur Son ordre... C'est le Diable lui-même qui a surveillé la construction de le Pyramide de Gizeh" (The Watchtower du 15 novembre 1928).

Concernant la Grande Pyramide, le pasteur RUSSELL écrivit également, [dans] "Que Ton Règne Vienne", page 321 (p. 359 éd. fr.) : "Cet édifice confondra encore la sagesse des sages, car c'est un "Témoin" pour l'Éternel des armées".

Quel contraste entre ceci et la prétention du Juge Rutherford et de ses "Témoins de Jéhovah" ! Le pasteur RUSSELL a enseigné que la Grande Pyramide révèle l'élimination ultime de tout mal de cette planète et révèle que la volonté de Dieu sera faite sur la terre comme elle est faite au Ciel. Aussi demandons-nous : le Diable aurait-il décidé ou surveillé la construction d'un monument colossal pour montrer sa défaite personnelle complète, l'échec définitif de tous ses méchants plans, et le triomphe universel ultime de Christ ?

En vérité, la théorie des "Témoins de Jéhovah" est la théorie la plus absurde sur la Grande Pyramide qui ait jamais été présentée par l'homme, et, comme le pasteur RUSSELL a déclaré que cela arriverait, ils ont été aveuglés [quant] à la Vérité par le "prince des ténèbres", "le dieu de ce monde".

(Bible Standard N° 429)


DIEU BéNIT EN FRANCE NOTRE TRAVAIL POUR LES JUIFS
Extraits de la presse juive en France :

ISRAËL, CENTRE DE L'ATTENTION DU MONDE. POURQUOI ?
(De l'Arche de Toulouse)

C'est le thème de la conférence présentée le 29 mars 1971, salle du Sénéchal à Toulouse, par M. Gilbert Hermetz, du Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque.

Ce Mouvement se fixe comme objectif d'inviter les Juifs et les non Juifs à prêter plus d'attention aux promesses bibliques qui leur ont été faites et, en particulier, celles concernant Israël.

Il s'appuie sur les écrits du pasteur indépendant Charles Taze RUSSELL, qui, depuis 1876, annonçait le développement passé, présent et futur d'Israël : les faits accomplis venant confirmer d'une façon éclatante les explications des prophéties.

L'intérêt de cette conférence réside dans le fait qu’elle tend à apporter au Sionisme l'assurance de la compréhension et l'aide de personnes chrétiennes indépendantes convaincues que le retour d'Israël a été annoncé par Dieu dans les Écritures et qu'il est dirigé par Lui.

Faisant appel à la raison, citant de nombreux passages bibliques, l'orateur prouvait par des faits et des chiffres se rapportant à l'histoire d'Israël, le retour définitif du peuple juif en Éretz Israël et la consolidation de cet État fondé sur les idéaux prophétiques de justice et de paix.


ISRAËL, SES ÉPREUVES, SON AVENIR PAR LE SIONISME

Le lundi 27 septembre 1971, Monsieur Hermetz a donné, à la Salle Artistique à Nice,
une conférence intitulée : Israël — ses épreuves, son avenir par le sionisme,
sous l'égide du Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque.

(Extrait de l'Arche, éd. Côte d'Azur)

... Devant une assistance nombreuse, où se mêlaient juifs et chrétiens, l'orateur commence par retracer l'historique du Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque.

Celui-ci existe depuis près de cent ans. Son fondateur, le pasteur RUSSELL, croyait, dès 1876, à un retour imminent et progressif des juifs en Israël.

Le MMIL, créé et animé par des chrétiens, s'exprime en France depuis 1926. Il diffuse affiches et brochures pour défendre, à l'aide de citations précises extraites de l'Ancien et du Nouveau Testament, la renaissance d'Israël.

Le conférencier affirme que les textes chrétiens, tout comme les prophètes juifs, ont prévu que le retour du peuple d'Israël sur sa terre, aurait lieu quand prendra fin le "temps des nations" [Luc 21: 24].

C'est, selon l'auteur, l'année 1914 qui inaugura la fin du [des sept] temps des nations.

Tout éclate de l'intérieur. Les puissances politiques se décomposent, les sociétés se désagrègent, les structures religieuses se sclérosent. C'est à la même époque que la 3e Alyah prend le chemin de la terre ancestrale. Quant à la déclaration Balfour, elle est publiée en 1917.

Les promesses bibliques faites à Abraham et à Jacob sont explicites, les paroles des prophètes le sont aussi : tout annonce le retour définitif des juifs sur une terre précise : Israël.

Quant à Jérusalem, le conférencier affirme que, depuis qu'elle est juive, elle est tolérante, toutes les croyances peuvent y prier sans aucune restriction. Elle est la capitale historique d'Israël et le restera.

Jérusalem, la terre d'Israël, le peuple juif et le Livre, formeront une unité que les cris des nations ne pourront pas briser.

Un débat animé termine la réunion, et l'assistance écoute, debout, la Tikvah, avant de se séparer, réconfortée par cette manifestation de profonde compréhension entre des juifs et des chrétiens, avides de la parole de Dieu.


ISRAËL ET LE SIONISME
De la Tribune Juive, n° 180 (du 10 au 16.12.1971) à Lens (Pas-de-Calais)

Sur le thème "Israël et le Sionisme dans les temps actuels", la section lensoise du Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque a organisé dernièrement sa deuxième conférence en faveur d'Israël.

Devant un nombreux public réuni à la mairie, sous la présidence effective de M. A. Delelis, député-maire de Lens, l'orateur, M. Hermetz, a d'abord tenu à souligner qu'en dépit de l'adjectif "missionnaire", le Mouvement qu'il représente ne fait pas du prosélytisme religieux, il n'a qu'une "mission" : œuvrer pour une meilleure compréhension du peuple juif et soutenir ses aspirations de libération nationale à la lumière des Écritures et de la profession de foi établies en 1877 par C. T. RUSSELL.

Se référant à la Bible et citant abondamment les Prophètes, M. Hermetz démontra l'origine divine du courant sioniste du peuple juif et le caractère irréversible du Retour. Il proclame son inébranlable attachement à l'État d'Israël, qui, selon la Promesse, est et sera le prélude de la vraie rédemption du Monde.

Une discussion s'est engagée à la suite de cet exposé.

Un pasteur protestant — tout en s'opposant aux exégèses bibliques de l'orateur qu'il considère comme spécieuses — confirma l'attachement du protestantisme calviniste de France aux valeurs spirituelles du Judaïsme et son admiration pour l'État d'Israël.

Un militant catholique souleva le problème de Jérusalem et la nécessité de son internationalisation, et fait, en passant, l'éloge du Pape Pie XII.

En son nom personnel, un membre de la Communauté juive a réfuté les arguments catholiques. Bien sûr, lui non plus n'approuve pas le point de vue du conférencier et son approche du problème juif. Par contre, il est bien entendu, entièrement d'accord avec ces conclusions, à savoir : la pérennité du peuple juif et son lien viscéral avec la terre d'Israël.

Les organisateurs de cette conférence méritent les sincères remerciements de la Communauté juive pour l’œuvre de propagande et de soutien qu'ils déploient en faveur du Sionisme et Israël.


l'étendard de la bible
et Messager de la Présence de Christ

Accueil Interconfessionnelle dans sa mission [non pas œcuménique] et libre de tout sectarisme, mais attachée à Dieu dans la mesure de la compréhension de Sa Parole, la revue l'étendard de la bible soutient, à travers de nombreux articles, l'explication et la défense du Plan divin... Ceci, elle le fait en particulier dans les rapports de ce Plan avec le caractère de Dieu et le sacrifice de Christ en "Rançon pour tous" (1 Timothée 2 : 6), avec Son ministère à l'égard des Élus maintenant, et à l'égard du Monde durant Son Règne messianique millénaire ; et avec Son Épiphanie (temps de Sa manifestation) dont les signes se manifestent maintenant parmi nous d'une manière apparente.  — @


Un N° gratuit Abonnement Publications Commandes
Les écrits de C. T. RUSSELL : Le Divin Plan des Âges, Le Photodrame de la Création, etc.
La Grande Pyramide et la Bible Le Témoin et Prophète de Pierre
Haut de page